Quels ingrédients ramener de mon voyage en Thaïlande?


Profitez de votre voyage en Thaïlande pour acheter des ingrédients de première qualité, à cuisiner après votre retour en France ! Mais qu'avez vous le droit de ramener exactement?

La bonne nouvelle c'est que vous pouvez ramener pratiquement de tout ! Les douanes françaises appliquent la réglementation phytosanitaire européenne, plutôt tolérante relativement aux denrées importées. Commençons par voir ce qui n'est pas autorisé et ensuite nous vous recommanderons quelques ingrédients autorisés qui se conserveront bien durant le transport.

Peu de denrées sont interdites.

Parmi elles, tous les produits à base de viande (par exemple les saucisses sèches), tout ce qui peut contenir de la terre ainsi que les semences. Vous devez hélas faire une croix sur l'idée de cultiver des légumes Thaï dans votre jardin ! Sachez que, contrairement à une idée reçue, vous vous exposez à une amende en transportant dans vos bagages ces type de denrées.

Le sucre, les produits de la mer, fruits, légumes, plantes et épices peuvent faire partie du voyage.

Si vous aimez la cuisine Thaï, vous savez déjà que nous ajoutons du sucre dans tous nos plats, en quantités généreuses. Profitez de votre séjour pour acheter le sucre de coco, difficile à trouver dans l'hexagone et très cher. Ci-dessous, en photo, notre variété favorite, un véritable délice!

Parmi les produits de la mer, nous vous recommandons de faire provision de petites crevettes séchées que vous utiliserez dans de nombreuses salades. Il en existe deux variétés principales: celle que l'on utilise dans les salades comme la fameuse "Som Tam" (photo 2 ci-dessous) et une variété beaucoup plus petite que l'on retrouvera dans le Pad Thaï. N'oubliez pas non plus la pâte de crevettes, elle rentre dans la composition de la majeure partie des pâtes de currys. Si vous aimez manger "comme les locaux" vous serez peut-être aussi tenté de ramener du calamar pêché localement et séché au soleil.

De nombreux fruits se conserveront très bien durant le transport si vous utilisez une petite glacière avec un pain de glace : les mangues, les différentes variétés de litchis, les pitayas (fruits du dragon), les fruits de la passion, les fruits du jacquier (non pelés), les goyaves ou les pommes-rose. En revanche, les pommes cannelle, les sapotilles ou les mangoustans sont plus fragiles. Si vous aimez cuisiner des plats aigre-doux, ne manquez pas de mettre du tamarin dans vos bagages. Une fois arrivé, pelez le et mettez le au réfrigérateur voire au congélateur si vous en avez acheté de grosses quantités. Vous utiliserez le tamarin dans quantités de plats aussi divers que la soupe de coco "Tom Kah", le Pad Thaï, le curry massaman et bien d'autres.

Privilégiez les légumes et plantes qui sont difficiles à trouver en France tels que les aubergines rondes et les aubergines pois. Vous les utiliserez pour préparer un délicieux curry vert ou un curry panang ! Pensez au traditionnel "bouquet garni" des soupes Thaï: galangal, feuilles de kaffir et citronnelle. Sachez que ces trois-là pourront ensuite être congelés sans que cela dénature leur goût, n'hésitez donc pas à en faire provision, sachant que le galangal et la citronnelle entrent également dans la composition de nombreuses pâtes de curry et de certaines salades.

N'oubliez pas les épices ! Même si on trouve facilement en France tous types d'épices, ce sera beaucoup moins cher en Thaïlande. Privilégiez les graines de cumin, de coriandre et le poivre blanc pour vos pâtes de curry. Si vous aimez les recettes Sino-Thaï, achetez un peu de cannelle et d'anis étoilé. Vous pourrez aussi les utiliser pour un curry massaman. Et peut être également du curcuma, pour vos brochettes satay ? A moins que vous ayez l'opportunité de visiter une plantation, choisissez vos épices au supermarché plutôt qu'au marché. Elle seront étiquetées, une date de péremption sera mentionnée et elles seront de toute façon conservées dans de meilleures conditions de température.


Enfin, collectez quelques poignées de piments, indissociables de la cuisine Thaï. Privilégiez les piments secs et en particulier les piments de cayenne (photos 1 et 2 ci-dessous), bien adaptés au palais occidental. Il en existe plusieurs variétés donc une que nous utilisons pour les curry massaman (photo 2). Dans le cas des piments, n'achetez pas au supermarché car les variétés industrielles sont séchées au four. Allez sur les marchés locaux, vous verrez de grands paniers avec des piments en train de sécher au soleil, de manière traditionnelle. Enfin, ne manquez pas de ramener un pot de pâte de piment rôtie (photo 3) pour préparer des soupes comme la "Tom Yam Kung", des plats sautés tels que le poulet aux noix de cajou ou encore par exemple la salade de pamplemousse aux crevettes.


Vous voilà désormais muni des indispensables de la cuisine Thaï ! Si vous souhaitez d'autres informations sur les ingrédients recommandés et la meilleure manière de les conserver, contactez-nous, nous serons ravis de vous aider.

Référence de l'article : douanes françaises, article relatif aux denrées interdites et autorisées à l'entrée dans l'Union Européenne, septembre 2014.


Opening time:
Mon - Sat : 7h30–14h30 / 17h-19h30
Soi Khao Phra, Bophut, Koh Samui

+669 37 84 89 76

TAT n°34/01491

© 2016-2020 by InFusion Cooking Classes

All rights reserved